Crédits photos : L.Goeldner, L.Simon, P. Gautreau

© 2018 conçu et réalisé par Marine BERTHE avec Wix.com

DDMEG

Master 2

DDMEG

Pourquoi ce Master ?

Formation professionnelle et pluridisciplinaire pour des juristes, économistes, géographes et ingénieurs, le master Développement Durable, Management Environnemental et Géomatique vise à compléter la formation initiale des étudiants par une approche transversale des enjeux du développement durable. Il est co-organisé par les UFR de droit public, d'économie et de géographie de l'Université Paris 1, et cohabilité par l'École Nationale des Sciences Géographiques de Marne-la-Vallée.

 

La demande sociale de professionnels de l’environnement aux compétences juridiques, territoriales et économiques prend une ampleur considérable dans le secteur public comme dans le secteur privé. Les problèmes d’environnement sont aujourd’hui des problèmes de société qui ne relèvent plus uniquement des sciences de la nature : penser l’environnement et agir sur l'environnement nécessite de confronter à ces approches naturalistes des approche territoriales, économiques et juridiques s’appuyant sur la géomatique, selon une démarche interdisciplinaire enseignée de façon théorique et pratique dans le master. Celui-ci fait une large place à la professionnalisation, dans le cadre d'ateliers collectifs permettant de répondre à de véritables commandes, puis d'un stage individuel de six mois. Les enseignements sont assurés à 60% par des professionnels.
 

 

Les Enseignements

Maquette des enseignements :

Séminaire commun

Comprendre les enjeux d’un problème majeur d’environnement et de développement durable, à partir d'approches géographiques, juridiques et économiques.

 

Ingénierie territoriale

Connaître les outils et les stratégies de développement durable actuellement déployées ; rencontrer des professionnels du développement durable manipulant ou analysant ces outils, et apprendre à réaliser une présentation orale informative et attractive.

 

Territoires du risque

Analyse, en fonction des divers échelons territoriaux, des perceptions, des modes d’organisation des acteurs, des types de réglementations et des outils, relatifs à la prévention, l'information, l'évaluation et la gestion des risques.

 

Analyse et gestion des paysages

Le cours se subdivise en deux matières : 

1) connaître la terminologie et les concepts relatifs au Paysage et au Projet de Paysage  et rencontrer des paysagistes professionnels.

2) Connaître les grands types de paysages français et leurs évolutions.

 

Écologie territoriale

Comprendre l'écologie territoriale en tant que champ de recherche et d'action. Le métabolisme territorial et ses enjeux économiques, sociaux et environnementaux.

 

Fondamentaux de la micro-économie

Permettre à des non économistes de comprendre la démarche microéconomique ; acquérir des notions et outils fondamentaux ; appliquer les concepts microéconomiques aux questions environnementales.

 

Analyse économique de la RSE

Comprendre les principes et la mise en œuvre de la RSE à travers des études de cas et des témoignages.

 

Management environnemental

Comprendre les enjeux d’un système de management de l’environnement; être capable de déployer un système de management efficient ; disposer des outils pour favoriser l’intégration de l’environnement dans une organisation.

Économie des déchets (1) et de l'eau (2)

1) Identifier les problèmes environnementaux et économiques liés à la gestion des déchets ; comprendre les flux des déchets et les flux financiers correspondants ; appliquer les concepts d’économie de l’environnement à la problématique des déchets.

2) Comprendre la place des instruments économiques dans la gestion des ressources en eau ; se familiariser avec la structure du marché de l'eau ; analyser le système des Agences de l'eau.

 

Évaluation des actifs environnementaux

Comprendre les méthodes d’évaluation économique aujourd’hui imposées par les politiques publiques. Présentation de différentes méthodes, de leurs conditions d’utilisation et des critiques qui leur sont adressées.

 

Évaluation de projet et développement durable

Présentation des outils quantitatifs d’aide à la décision utilisés par les économistes. Le cours aborde les méthodes de prévision, l’évaluation des biens et services non marchands, l’actualisation inter-temporelle,  la prise en compte du risque et de l’incertitude dans les décisions d’investissement, la tarification des biens et services publics, l’analyse coût – bénéfice.

 

Fondamentaux du droit

S'initier au vocabulaire juridique, comprendre le raisonnement juridique, maîtriser les notions et les concepts fondamentaux du droit, connaître l'organisation juridictionnelle de la France.

 

Funding larger environmental projects at the EU level

The course deals with how the EU funds major infrastructure projects in the environmental field with real case studies and a detailed view of the cost benefit analysis (cba) methodology and alternative techniques.

 

Droit des collectivités territoriales et commande publique

Comprendre le système local français et ses acteurs ; comprendre la place du développement durable dans les politiques publiques locales.

Droit des entreprises et des installations classées pour la protection de l'environnement : Comprendre le droit de l’environnement industriel à travers les installations classées. Création, fonctionnement, et cessation d'activité d'une installation classée ; cession d'un site pollué.

 

Droit de l'urbanisme durable

 

Protection juridictionnelle de l'environnement

Fondamentaux de la géomatique

L'information géographique ; coordonnées et référentiels ; les systèmes d'information géographique ; cartes et cartographie ; sémiologie graphique.

 

Géomatique

Fondamentaux théoriques sur l'information géographique, les systèmes d'information géographique (SIG) et les systèmes de coordonnées. Introduction à la modélisation et aux bases de données ; droit de l'information géographique ; cartographie paysagère ; introduction à la télédétection ; logiciel QGIS ; logiciel ArcGIS ; cartographie sous illustrator ; webmapping ; projet SIG.

 

Organisation d'un forum professionnel sur le développement durable

Les étudiants prennent en charge l'intégralité de l'organisation et de l'animation du forum.

 

Ateliers professionnels

Apprendre la gestion en mode projet (planning, gestion d’une équipe, charge individuelle et collective, entretiens avec des professionnels, relations avec un commanditaire) ; obtenir une vision élargie du monde du travail en prévision des stages et de la vie active qui attend les étudiants ; répondre à une commande publique ou privée ; apprendre à s’exprimer en public, à rédiger des rapports synthétiques.

 

Stage professionnel de 6 mois (entre avril et novembre).

 

Comment postuler ?

Les candidat(e)s doivent s'inscrire directement sur le portail https://ecandidat.univ-paris1.fr aux dates indiquée sur le site de l'UFR de Géographie : http://www.pantheonsorbonne.fr/ufr/ufr08/inscriptions-et-scolarite/candidatures-et-inscriptions/#c513565 .

Les candidats devront faire parvenir un dossier papier au gestionnaire à l'adresse suivante :

Gestionnaire de scolarité UFR 08 - Géographie 

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

191, rue Saint-Jacques

75231 Paris cedex 05

Tél : 01 44 32 14 45

Les modalités d'admission reposent sur deux étapes :

  1. Une présélection portant sur le dossier du candidat (début juin)

  2. Une audition (fin juin) de 20 minutes : 10 minutes d'exposé personnel (sans powerpoint), suivies de 10 minutes de questions par le jury.

 

Les stats du Master 2 DDMEG

Classement Eduniversal 2018 des meilleurs Masters, MS et MBA

L'insertion profesionnelle et les débouchés

Structures accessibles

-Collectivités territoriales

-Entreprises

-Organismes publics et parapublics

-Cabinets de conseil, bureaux d'étude

-Organismes internationaux

-Associations et ONG

-…

Type d’emplois

-Chef de projet, Responsable de service…

-Assistant à maîtrise d’ouvrage

-Chargé de mission

-Éco-conseiller

-Attaché territorial (sur concours)

 

Attention ! DDMEG ne prépare plus au concours d’ingénieur subdivisionnaire

-…

 

Article du Monde, 04/02/2016

Qu'en ont pensé les étudiants ?

Adrien Sanchez a effectué un baccalauréat littéraire puis une Prépa littéraire à Bordeaux. Après une pause de quatre années dans ces études, il intègre l'EHEI de Paris,  pour étudier les relations internationales. Ensuite, Adrien entre à Paris 2 Assas en sciences politiques. C'est en 2008 qu'il intègre le master DDMEG. Selon lui, les atouts du master sont les ateliers professionnels qui permettent de découvrir les stratégies en entreprise et les différents métiers existants. Ces ateliers permettent aux étudiants d'apprendre à communiquer avec des commanditaires, à gérer des projets, à travailler en équipe....

A la fin du master, Adrien a trouvé un emploi au bout d'un mois. Il a travaillé pendant deux années dans l'établissement public de l'aménagement de la Défense dans le département des stratégies urbaines. Actuellement, il travaille au sein de Bouygues Construction en tant que responsable du pôle ingénierie environnementale et énergétique. 

Adrien S.

 

Après un bac ES, 3 années de classe préparatoire littéraire et un M1 en géographie physique, Xénia intègre le master DDMEG en 2016. Les meilleurs atouts du master selon elle? La formation en géomatique, la pluridisciplinarité qui donne une vision enrichie et complète du développement durable, et surtout l'intervention des professionnels et les ateliers professionnels qui permettent de cerner les attentes des commanditaires et de découvrir la diversité des missions et possibilités dans le domaine du développement durable.
Moins de 6 mois après la fin de son stage de fin d'étude, Xénia a été embauchée comme doctorante et salariée au BRGM, organisme semi-public de recherche sur les risques et l'aménagement des territoires entre autres, et travaille sur l'adaptation au changement climatique en Outre-Mer. Elle doit développer une nouvelle méthodologie d'adaptation qui s'appuie sur l'incorporation des populations au processus et sur les solutions que peut apporter le développement durable.

Xénia P.-C

Que sont-ils devenus ?

Consultant en Hygiène, Sécurité, Environnement chez BUREAU VERITAS - leader mondial en Test/Inspection/Certification. Présent dans plus de 140 pays, le Groupe rassemble plus de 50 000 collaborateurs autour des domaines de la construction et de la gestion de patrimoine, de la certification, de la classification, du conseil, des inspections et audits, de la formation, des essais et analyses. Son métier de consultant l’amène au plus près de ses clients, puisqu’il les accompagne au cœur de leur activité pour ce qui relève de l'hygiène, de la sécurité ou de l'environnement. Les missions qu’il accomplit vont du conseil en système de management (qualité, sécurité, environnement, énergie, etc.) à l'audit de conformité réglementaire, en passant par l’évaluation de risques. De plus, il lui arrive d’intervenir sur des missions en Contrôle Technique de Construction, où il peut être amené, aux côtés de collaborateurs, à donner une expertise sur des ouvrages et bâtiments. Les missions couvertes dans ce domaine peuvent aller de l'inspection technique à l'assistance de maîtrise d'ouvrage.

Source : Cécile Huet, Nicolas Payet et Lydie Goeldner-Gianella, Environnement et géomatique : une palette variée de métiers, présentés à travers cinq entretiens, EchoGéo [En ligne], 27 | 2014, mis en ligne le 01 avril 2014

Eddy L.

Chargée de mission au sein du pôle technique d’une communauté de communes de 30 000 habitants, elle a été recrutée sur un poste contractuel à la suite de son stage de fin d’études. Ses principales missions consistent à mettre en œuvre deux politiques d’aménagement du territoire portées par la communauté de communes : une politique visant à améliorer la mobilité sur le territoire (transports en commun, liaisons cyclables, pôles d’échanges multi-modaux…) et une politique de gestion de l’affichage publicitaire permettant de protéger les paysages et les entrées de ville. La communauté de commune a en effet la particularité d’être un territoire littoral situé sur l'axe touristique qui relie la Baie du Mont St-Michel au Cap Fréhel.

Source : Cécile Huet, Nicolas Payet et Lydie Goeldner-Gianella, Environnement et géomatique : une palette variée de métiers, présentés à travers cinq entretiens, EchoGéo [En ligne], 27 | 2014, mis en ligne le 01 avril 2014

Flora A.

 

La Géomatique dans le Master 2 DDMEG

Il est important de préciser qu'il n'y a pas de pré-requis pour la Géomatique. Les enseignements de Géomatique se tiendront à l'ENSG. Ces derniers concernent les bases de données, la télédétection, le droit des données, la cartographie paysagère, la modélisation, la recherche de données, le travail d'expertise sur des données environnementales et la terminologie des données. Cela aboutira à l'élaboration d'un projet qui donnera lieu à un rapport et à un oral.

Vous trouverez à cette adresse un article de la revue EchoGéo expliquant comment l’environnement et la géomatique sont aujourd’hui amplement liés et conduisent à des métiers en  forte mutation.

Pour en savoir plus : https://journals.openedition.org/echogeo/13790

Deux professionnels du développement durable utilisant régulièrement la géomatique ont accepté de nous parler de leur métier, au cours d’entretiens réalisés en février 2014. Anciens étudiants de DDMEG, ils sont à l’origine économiste et juriste et travaillent aujourd'hui dans deux secteurs très différents : consultant en Hygiène, Sécurité, Environnement pour l’un, et chargée de mission dans une communauté de communes pour l’autre.

Pour en savoir plus : https://journals.openedition.org/echogeo/13785

 
 

Quelques lectures pour commencer...

ARNOULD P., SIMON L., 2007, Géographie de l'environnement, Belin, 303 p.

ARNOULD P., SIMON L., 2018, Géographie des environnements, Belin, 271 p.

BAGHDADI N., MALLET C., ZRIBI M., 2018. QGIS et outils génériques (Volume 1 - Utilisation de QGIS en télédétection). ISTE, janvier 2018, 316 p.

BAGHDADI N., MALLET C., ZRIBI M., 2018. QGIS et applications en aménagement du territoire (Volume 3 - Utilisation de QGIS en télédétection). ISTE, janvier 2018, 306 p.

 

​BRUNEL S., 2012, Le développement durable, Que sais-je ?, PUF, 129 p.


EUZEN A., EYMARD L., GAILL F., 2013, Le développement durable à découvert, CNRS Editions, 363 p  (URL : http://books.openedition.org/editionscnrs/10558).

 

JEGOU A., DE CHASTENET P-A, Vincent Augiseau, Cécile Guyot, Cécile Judéaux, François-Xavier Monaco et Pierre Pech, « L’évaluation par indicateurs : un outil nécessaire d’aménagement urbain durable ? », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Aménagement, Urbanisme, document 625, mis en ligne le 04 décembre 2012, consulté le 29 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/25600 ; DOI : 10.4000/cybergeo.25600

Revue de géographie de Lyon, 1996. Système d'information géographique et gestion de l'environnement, vol 71, n°2.

www.persee.fr/issue/geoca_0035-113x_1996_num_71_2


VEYRET Y., ARNOULD P. (dir.), 2012, Atlas des développements durables, Ed. Autrement, 96 p.


VEYRET Y., 2017, Le développement durable : approche globale, Uppr, 119 p.

Et de multiples autres références à cette adresse : http://books.openedition.org/catalogue?q=d%C3%A9veloppement+durable&search=catalogue#results

L'équipe du Master 2 DDMEG

Cliquer sur chaque nom pour plus d’informations.

 

Contacts

Responsable du Master 2 DDMEG

Lydie Goeldner-Gianella

Professeur des Universités (UFR 08 - Géographie)

191 rue Saint Jacques 75005 PARIS - France

Secrétariat du Master 2 DDMEG

Stéphanie Tribondeau

191 rue Saint Jacques 75005 PARIS - France

Bureau 410

09h30 à 12h15 - 14h00 à 16h00

Tél. 01.44.32.14.04

Stephanie.Tribondeau@univ-paris1.fr